Bienvenue sur OUILOL, le site qui teste ton humour !

Si vous n’avez pas encore votre badge à afficher sur vos réseaux sociaux, faites le test de suite, c’est ici.

Pourquoi OUILOL ?

L’idée de OUILOL est né le jour où j’ai vu Will Smith donner une énorme gifle à Chris Rock le 27 mars 2022 Lors de la 94e cérémonie des Oscars !

Gifle de Will Smith à Chris Rock

 

Gifle de Will Smith à Chris Rock

On peut rire de tout mais pas avec tout le monde

A ce moment là, je me suis dit “On peut rire de tout mais pas avec tout le monde”. Mais je ne me suis pas arrêté là. Si on réfléchit bien, il est légitime de vouloir partager ce qui nous fait rire ou nous amuse. Mais parfois sans connaitre le vécu de nos interlocuteurs, on peut parfois aborder un sujet sensible. Il est aussi vrai qu’en fonction de notre éducation, notre milieu familial, on n’a pas tous la même facilité à comprendre les différents types d’humour. La société moderne anxiogène aussi n’aide pas à prendre du recul pour savoir nous moquer de nous-même et relativiser l’actualité complexe.

Un test pour mesurer notre rapport à l’humour

J’ai donc eu l’idée de créer un test très simple permettant d’évaluer notre “sensibilité” à l’humour. Ce test repose sur une série d’images à classer en deux catégories “j’aime” ou “j’aime pas”, on pourrait dire “je rigole” ou “je ne rigole pas”. Une fois ce test réalisé, on obtient un score de 1 à 5 avec une analyse détaillée de notre rapport à l’humour.

L’afficher pour se protéger

Le plus important finalement reste de ne pas souffrir de l’humour d’un autre. Respecter la sensibilité des uns et des autres n’est pas toujours possible en l’absence d’indicateur clairement indiqué. Avec OUILOL, nous proposons un badge à télécharger et à afficher sur ses différents comptes de réseaux sociaux. En indiquant ainsi clairement à nos amis notre niveau de sensibilité à l’humour, nous leur permettons de communiquer avec nous, tout en nous respectant.

Si vous n’avez pas encore votre badge à afficher sur vos réseaux sociaux, faites le test de suite, c’est ici.

Retour en haut